N

otre narrateur, Tristan, revient après plusieurs années, accompagné de ses deux filles, dans la maison où il passait ses étés lorsqu’il était enfants. Tant de souvenirs de soleil, d’aventures en forêt, de fine nourriture du sud et d’amourettes à peine oubliées. Mais comme il habite maintenant aux États-Unis, il s’est résigné à vendre la propriété qu’il ne sert plus.

Quelle n’est pas sa surprise lorsqu’il apprend que Louise Carter, une femme dont il n’a jamais entendu parler, l’a nommé comme exécuteur testamentaire pour une somme qui dépasse l’entendement. Sa volonté était d’ouvrir une université ainsi qu’un laboratoire pour continuer les recherches qu’elle avait commencés. Mais tout ne se passera pas comme prévu. En effet, lorsque que l’on a des dizaines de millions d’euros qui trainent dans la nature, beaucoup feront de leur mieux pour les intercepter, et pas uniquement des malfrats.

La trame du roman était bien ficelée. Je me suis vite retrouvé pris dans ma lecture et saisi d’une certaine sympathie pour les personnages. Néanmoins, j’ai été un peu déçu par le dénouement, qui était à mon goût un peu simple et n’offrait qu’un sublime état passif à notre héros/narrateur. À vous d’en juger. J’aurais également apprécié que le côté ésotérique soit un peu plus développé. Nous restons un peu trop en surface et pour ma part, sur ma faim. Cela reste toutefois une lecture que je recommanderais à tous les amateurs d’enquêtes menées par des amateurs engagés, mêlée avec un brin de mysticisme.

(…) mais que savons- nous de la vie intime de ceux qui nous entourent et plus encore de ceux qui nous ont précédés ? Nous ne connaissons que ce qu’ils nous y ont permis de voir et d’entendre, les vies sont comme des biographies qu’écrivent les historiens, souvent tronquées parce que toujours racontées par la fin.

Merci encore aux éditons Slatkine & Cie pour leur envoi !

 

Éditions Slatkine & Cie

269 pages

Most Recent Projects
Contact-moi

Je te répondrais au plus vite !